Mısırlı Ahmet

Darbouka, percussion

« Nous devons perdre le rythme en vue de le retrouver, de le découvrir… »

Mırsılı Ahmet (« Ahmet l’Egyptien ») est considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands joueurs de darbuka au monde. La méthode de jeu qu’il a développée lors de son long séjour en terre égyptienne a donné à l’instrument ses lettres de noblesse et ouvert de nouvelles voies et des horizons novateurs à nombre de musiciens, en faisant voler en éclats le carcan traditionnel pour n’en garder que l’essence.

En 1991, il crée l’ensemble Sharkiat et en 1992, il enregistre son premier album personnel, Oriental Dance & Percussion. Quelques années plus tard, il devient membre du groupe Asia Minor. En 1999, il retrouve l’Égypte où il fonde le groupe Sinai. Puis il poursuit ses recherches musicales  en Espagne et découvre la riche tradition du flamenco. C’est d’ailleurs entre Barcelone et la Turquie qu’il crée son troisième album. En parallèle, il se révèle être un pédagogue d’exception et a coutume d’organiser des séjours insulaires où se retrouvent disciples du monde entier.

Au fil de sa prolifique carrière, il a collaboré avec de très nombreux musiciens et ensembles, entre autres avec le Brésilien Nana de Vasconselos et les guitaristes flamenco Paco de Lucia et Tomatito. En 2006, il a remporté le prix du Liderlik Zirvesi. Sa discographie compte quatre disques solo et plusieurs albums collaboratifs.