Ravi Naimpally a débuté ses études de tabla avec son oncle Padmabushan Pandit Nikhil Ghosh à Mumbai, en Inde. C’est en 1990 qu’a eu lieu sa cérémonie Ganda Bandhan et qu’il est officiellement devenu un interprète du style Farukkabad. Depuis, Ravi continue d’étudier auprès de Pandit Anindo Chatterjee à Calcutta.

Il a offert des performances en Inde, en Europe, au Canada et aux États-Unis aux côtés d’artistes tels que Pandit Buddadev Das Gupta, Pandit G.S. Sachdev, Acharya Trichy Sankaran, Kankana Bannerjee, Sridar Krishnamurti, Rajeev Taranath et Avik Sarkar.

Après avoir développé de solides bases en musique classique hindoustanie, Ravi a exploré de nombreuses traditions musicales du monde. Il s’est adonné à une multitude de répertoires, dont la musique iranienne avec le Saeid Shambazadhe’s Bousheri group, la musique turque et macédonienne avec le Brenna MacCrimmon’a Altin Yildez Orkestar, le world-jazz avec Hugh Marsh et la nouvelle musique auprès du Esprit Orchestra. Ravi a également joué et enregistré avec Loreena McKennit.

En 1997, il s’est vu décerner le titre du musicien le plus « cool » de l’année par le magazine Toronto’s Eye. Il a joué sur le disque Arc du Thomas Handy Trio qui a reçu une nomination aux prix Juno. En tant que membre de cette formation, il a fait des tournées et offert des ateliers dans des festivals de folk et de jazz à travers le Canada. Ravi est leader et compositeur de l’ensemble Tasa ; il est sollicité tant à titre d’interprète sur scène et sur disque que comme professeur.

Top
X