Né à Ahwaz (Iran), Siamak Aghaei débute sa formation musicale à l’âge de huit ans par la pratique du santour au sein de l’Organisation pour la préservation et la publication de la musique traditionnelle iranienne. Il poursuit son apprentissage auprès de grands maîtres iraniens tels P. Meshkatian et M. Shenasa, et vit avec eux les prémices de sa pratique professionnelle. Il parfait ses connaissances du répertoire classique perse (le radif) avec des sommités telles que M.R. Lotfi and M. Kiani.

Siamak décroche son diplôme de musique à l’Université de Téhéran où il devient par la suite professeur de santour et poursuit son activité de compositeur. Des musiciens prestigieux lui font régulièrement des commandes, parmi lesquelles figure une œuvre de musique traditionnelle persane destinée au Silk Road Project de Yo-Yo Ma (enregistrée en 2008) ; des œuvres composées pour l’Ensemble Atlas (Ed Spanjard), le Labyrinth Modal Ensemble (Ross Daly) ou encore pour l’Oriental Ensemble (Naseer Shamma).

Contribuant à une plus grande diffusion de la musique classique persane à l’international, Siamak Aghaei a élargi le répertoire de son instrument en l’intégrant à la musique contemporaine. Dans cette perspective, il a notamment créé le Santur Navazan (ensemble de santours de facture nouvelle) en 2000, dont la mission réside dans l’adaptation et l’exploration de la musique contemporaine.

Top
X