Hüseyin Albayrak est né en 1971 à Istanbul. Il commence très jeune son apprentissage des chants traditionnels et du bağlama (luth turc), instrument auquel son père Hasan Albayrak l’initie. Il développe sa technique et approfondit ses connaissances musicales en écoutant des artistes tels qu’Âsik Veysel, Davut Sulari, Âsik Daimi, Feyzullah Çinar, Mehmet Erenler, Talip Özkan, Arif Sag et Ali Ekber Çiçek.

En plus de sa formation musicale, il complète des études à la Faculté de gestion des affaires de l’Université d’Istanbul en 1996. À cette même époque, il fonde le groupe Nefes (« souffle ») avec qui il donne plusieurs concerts. Hüseyin Albayrak s’est produit en Turquie, mais aussi en Allemagne, en France, en Belgique, au Canada et aux États-Unis. 

Il a publié un roman intitulé Sükût-i Harf (« Le silence des lettres ») chez Dharma en 2007. Une seconde édition, parue chez Kapi (Kapi Yayinlari) en 2015, mentionne Hurufi and Seyyîd Nesîmî de la secte Hurufi-Béktachi, de même qu’une figure importante de la tradition de la poésie Alevi-Béktachi. Il a également écrit un ouvrage sur les blagues des Béktachi qui s’intitule Bir Yürüyüs Eyledik Baba Erenler ile (« Nous avons fait une marche avec le Maître »).

En plus de sa carrière comme musicien, Hüseyin Albayrak est expert en licences de musique chez MÜYAP (Union professionnelle des producteurs de musique) en Turquie.

Top
X