À propos de Constantinople

Kiya Tabassian nous montre son sétar

Empruntant son nom à l’ancienne cité phare éclairant l’Orient et l’Occident, Constantinople a été imaginé comme un espace de rencontres et de métissages musicaux par son directeur artistique Kiya Tabassian et fondé en 2001 à Montréal.

Depuis sa création, l’ensemble a réalisé 19 disques sous étiquettes Analekta, Atma, World Village, Buda Musique, Ma Case, Dreyer Gaido et Glossa. Au cours des dix dernières années, ce sont près de 50 créations qui auront été développées et auront voyagé dans plus de 240 villes à travers 54 pays.

Notre vision

Constantinople vise à favoriser le positionnement de la musique au cœur de notre société et encourageant le métissage et les échanges entre les différents horizons musicaux et culturels du monde.

L’ensemble ne cesse d’explorer les pistes, en migrateur aguerri : des manuscrits médiévaux à l’esthétique contemporaine, de l’Europe méditerranéenne à l’Orient, en passant par les espaces libres du Nouveau Monde baroque.

« En tant qu’artistes, nous rejouons sans cesse nos utopies, Babel en toile de fond. Inventer et voyager se fondent en un seul horizon. Les terres à explorer sont infinies, elles sont ces cultures et mémoires dont nous aimons déplacer les lignes pour qu’elles convergent enfin.

Plus encore, nous avons fait de la migration, de la rencontre et du métissage notre terroir. Peut-être est-ce l’exil du commencement qui nous a incités à remonter ainsi les sources, à rechercher inlassablement des alliés à notre créativité? Peu importe, cette conscience d’appartenir à plusieurs espaces-temps est aussi évidente qu’une respiration, qu’une inspiration. »

Notre mission

Honorer et transmettre les traditions musicales du monde en créant de nouvelles musiques, sous forme de rencontres uniques, de jonctions, de ponts, entre les cultures, les époques, les styles et les peuples et en les diffusant partout dans le monde.

Photo de presse avec Ablaye Cissoko

Nos collaborations avec des artistes internationaux

Dans une optique de recherche et de création, Constantinople est fier de s’associer depuis de nombreuses années à des artistes incontournables de la scène internationale parmi lesquels figurent les chanteurs Marco Beasley, Savina Yannatou, Suzie LeBlanc, Rosario LaTremendita et Françoise Atlan, ; le griot mandingue Ablaye Cissoko ; l’ensemble grec En Chordais, le duo belge Belem ; le virtuose de sarangi Dhruba Ghosh, le clarinettiste d’origine syrienne Kinan Azmeh ou encore le grand maître du kamancheh iranien Kayhan Kalhor.

Nos créations voyagent partout dans le monde

Régulièrement accueilli dans les salles de concert et festivals parmi les plus prestigieux au monde tels que la salle Pleyel à Paris, la Philharmonie de Berlin, le Festival des musiques sacrées de Fès au Maroc, les Rencontres musicales de Conques en France, l’Aga Khan Museum à Toronto, le Festival Cervantino au Mexique, le Festival de Carthage en Tunisie, l’Onassis Cultural Centre à Athènes et la Philharmonie de Luxemburg, Constantinople est apprécié et reconnu aussi bien du public que des professionnels et des critiques.

Découvrez le Centre des musiciens du monde

Toujours dans l’esprit d’honorer et de transmettre les traditions musicales du monde, Constantinople a fondé le Centre des musiciens du monde ; un lieu de création, de formation et de diffusion.

Avec une offre variée de résidences d’artistes et d’activités pour tous incluant des cours, des conférences, des concerts, des activités jeunesse, un camp de jour et un festival, le Centre des musiciens a été créé pour célébrer notre diversité à partir de la musique!

X