Suzie LeBlanc

Chant

Suzie LeBlanc ©DP

Suzie LeBlanc, d’origine acadienne, s’est perfectionnée en musique ancienne en Europe et s’est produite en concert dans le monde avec les ensembles La Petite Bande, Amsterdam Baroque Orchestra, Musica Antiqua Köln, Tragicomedia, Fretwork et a enregistré chez Hyperion, Teldec, Bayer et Vanguard. Partageant son temps entre le concert, la scène lyrique, l’enregistrement, l’enseignement et la recherche, Suzie LeBlanc a exploré et enregistré nombre de répertoires inédits, notamment une collection d’airs romains du 17e siècle, Amor Roma (ATMA Classique) et Lagrime Amare (Teldec).

Depuis quelques années, elle prête également sa voix à la mélodie française, au lied, à la musique contemporaine ainsi qu’au répertoire traditionnel de son Acadie natale. Ses nombreuses prestations et enregistrements ainsi que sa contribution à la culture acadienne avec les cds «La Mer Jolie», «Tout passe» et le documentaire «Une quête musicale» lui ont valu un doctorat honorifique de l’Université King’s College à Halifax en mai 2008. Une seconde distinction du même ordre lui est remise le 25 mai 2009 par la Mount Allison University, N.B.

Au cours de la saison 2008-2009, elle enregistre des œuvres d’Olivier Messiaen dans le cadre du centenaire du compositeur, Chants de terre et de ciel (ATMA) avec Robert Kortgaard, Laura Andriani et Lawrence Wiliford, ainsi qu’un programme d’œuvres de la Renaissance italienne, Humori, avec Les Voix Baroques (ATMA). Elle s’est produite en récital avec Robert Kortgaard autour de Mozart et de mélodies françaises et sur scène dans le rôle de Didon avec le Theater of Early Music et dans Fairie Queen de Purcell. En concert, elle chante dans le Stabat Mater de Pergolesi avec le Calgary Symphony, dans le programme Palazzo Romano avec La Nef, un concert Graupner avec Les Idées Heureuses, la Passion selon Saint-Mathieu avec l’Orchestre symphonique de Madrid, puis au Brooklyn Academy of Music dans la version de Jonathan Miller de cette même Passion de J.-S. Bach.

Dans la prochaine saison (2009-2010), elle interprétera des chansons japonaises avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano. Suzie LeBlanc se produira notamment avec la Handel and Haydn Society, le Mendelssohn Choir, le Toronto Consort, le Symphony Nova Scotia, le Theatre of Early Music, Les Voix Humaines, l’Ensemble Caprice et Tafelmusik, en plus de présenter le Frauenliebe und –Leben de Schumann avec Yannick Nézet-Seguin et un récital éclectique d’œuvres de Schubert, Brahms, Parker et d’autres chansons tirées du répertoire acadien avec Mark Simons (clarinette) et Robert Kortgaard (piano). Avec ce dernier, elle se produit également au Tuckamore Chamber Music Festival à St. Johns (Terre-Neuve) et à Barrie, en Ontario, avec James Campbell (clarinette) et Louis-Philippe Marsolais (cor).

Suzie LeBlanc interprétait récemment le rôle central dans le film Lost Song de Rodrigue Jean (2008), qui remporte le City TV’s Best Canadian Feature Film Award au Festival International de Film de Toronto, est nommé Meilleur Film Acadien au FIFA (Moncton) et se retrouve parmi les 10 meilleurs films de l’année au Canada. Elle a également participé aux films documentaires More than a thousand kisses et Suzie LeBlanc and a man named Quantz, realizes pour Prometheus Productions, et plus récemment, dans le documentaire Suzie LeBlanc: A music quest, realize par Donald Winkler.

Sa discographie comprend plus de 50 titres, dont un disque de lieder de Mozart avec Yannick Nezet-Seguin (ATMA), Die Zauberflöte (Pamina) avec La Petite Bande (BAYER) et Membra Jesu Nostri de Buxtehude (ATMA) avec Les Voix Baroques sous la direction d’Alexander Weimann, gagnant du Prix Opus pour la musique ancienne. Des enregistrements de La conversione di Clodoveo de Caldara avec Le Nouvel Opéra et d’oratorios de Carissimi avec Les Voix Baroques, tous deux sous la direction d’Alexander Weimann, paraîtront prochainement.

Suzie LeBlanc est direction artistique du Nouvel Opéra, organisme qui consacre ses activités de production et d’éducation à l’opéra baroque, et enseigne le chant baroque à l’Université de Montréal.