Rencontre audacieuse entre polyphonies corses, musiques persane et baroque

Lors de notre première rencontre avec les chanteurs de Barbara Furtuna, au cœur des montagnes et des vallées corses, nous avons été saisis par les harmonies célestes et la liberté qui se dégageaient de leur interprétation. La profondeur de ces chants, leur souplesse rythmique, leurs contours mélodiques, leurs modes non tempérés, leurs ornementations… Nous retrouvions une résonance, une familiarité – comme si nous étions de là. Ce terreau commun avait le pouvoir de faire germer une collaboration. Plus tard, nous avons réalisé qu’en dépit de nos cultures et parcours différents, Barbara Furtuna porte une philosophie qui rejoint profondément les aspirations artistiques de Constantinople : maîtriser l’héritage passé tout en explorant de nouvelles voies… Aujourd’hui, le plaisir de nous retrouver, de jouer et de nous comprendre à demi-mot est renouvelé à chaque concert. C’est un curieux mélange que Canti di a Terra propose : solennel et brillant, feutré et complice. De ces moments uniques, nous sortons grandis.

                                       – Kiya Tabassian, directeur artistique de Constantinople

Galerie de photos

 

 

Audios

Vidéos

Sur scène

BARBARA FURTUNA

  • André Dominici, bassu
  • Jean-Philippe Guissani, bassu, contracantu
  • Jean-Pierre Marchetti, terza
  • Maxime Merlandi, seconda, guitare
Top
X