…où s’unissent danse contemporaine, musiques d’inspiration persane et vidéo interactive

Tout son résulte d’un geste, mais dans l’abyme du silence, le mouvement pourrait-il éclore ? Toute expression s’élabore à partir d’une mémoire, mais lorsqu’elle est plurielle, quelle est sa résonance ? Et que se passe-t-il lorsque deux créateurs, l’un chorégraphe, l’autre compositeur, chacun à la croisée des cultures, entrent en connivence ? À partir de rien, à partir de tout ce qui les constitue ?

Sunya (en sanscrit « zéro » et « chiffre ») désigne ce paradoxe fondateur de l’être, du langage, du mouvement… Mouvement de l’exil, mouvement de l’art, métissages.

Quatre danseurs, trois musiciens et un vidéaste expérimentent au présent, tour à tour guidés par le chorégraphe indo-arménien Roger Sinha et par le découvreur aux racines iraniennes Kiya Tabassian, ivres de dialogue.

De l’universelle quête identitaire à l’épopée collective, un geste de création comme l’écho onirique d’un monde réconcilié.

Dans la presse :

« À la fois extrêmement poétique, inspiré et inspirant, hypnotique et émouvant. Une pièce sublime, une invitation à un voyage subtil aussi sensuel que spirituel … d’une beauté émouvante. » – Aline Apostolska, La Presse

« Une ambiance envoûtante. Un spectacle fabuleux et particulièrement beau… » -Marie-Christine Trottier, Bouillant de culture, Radio Canada

“Sunya is a unique and highly successful collaboration” – Nancy Berman, Bachtrack

« C’est la pièce la plus réussie de Roger Sinha… La collaboration artistique avec Constantinople fonctionne à merveille… » – Frédérique Doyon, Le Devoir

« Cette création surprend et émeut par la profondeur de la démarche et la grande sensibilité qui s’en dégage. Sunya constitue sans contredit une œuvre forte, qui interpelle véritablement. » – Laure Ghelfi, PatWhite

Galerie de photos

Vidéos

Sur scène

  • Pablo Bonacina, sonorisation
  • Thomas Casey, Tanya Crowder, Ghislaine Doté, François Richard, interprétation
  • Jérôme Delapierre, conception visuelle et design d’interactions
  • Jo Leslie, dramaturgie
  • Pierre-Yves Martel, viole de gambe
  • Caroline Nadeau, direction technique et conception d’éclairages
  • Roger Sinha, direction artistique & chorégraphie (en collaboration avec les interprètes et Jo Leslie)
  • Kiya Tabassian, direction artistique, sétar & conception musicale (en collaboration avec Ziya Tabassian, Pierre-Yves Martel et Jo Leslie)
  • Ziya Tabassian, percussions
  • Sarah Williams, répétitions

Partenaires

Sinha Danse et Constantinople bénéficient du programme de Chorégraphes en résidence du Centre Segal des arts de la scène et de la série Danse Danse.

L’œuvre musicale a été créée avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Top
X