Griot mandingue installé à Saint-Louis au Sénégal, Ablaye Cissoko fait partie des virtuoses de la kora. La pureté de sa voix, la finesse de ses lignes mélodiques, la fluidité de son jeu, sa virtuosité sans tapage, la sincérité de son propos… tels sont les attributs de ce musicien hors pair qui se produit depuis de nombreuses années en Afrique, en Europe et dans le reste du monde.

Son jeu est une prodigieuse démonstration de musicalité et de générosité, si bien qu’on le retrouve aux côtés de pointures internationales comme François Jeanneau, Majid Bekkas, Richard Galliano, Eduardo Egüez ou Randy Weston (sur le St Louis Jazz Festival).

Après de nombreuses tournées et trois albums en solo (Diam, le Griot Rouge et Mes Racines), il se produit actuellement en duo avec le trompettiste allemand Volker Goetze, en quatuor avec le basque Beñat Achiary, dans l’ensemble baroque de La Chimera ainsi qu’avec Constantinople.

Depuis 2012, Ablaye Cissoko est soutenu dans sa carrière par La Fondation BNP Paribas. Il a également été invité par la Fondation Orange à se produire en janvier 2015 au Théâtre du Châtelet à Paris pour la Nuit de la Voix.

Dans la presse :

« La voix d’Ablaye Cissoko, comme du miel, reflète à merveille sa profonde sérénité intérieure, aussi bien lorsqu’il interprète des chansons traditionnelles que ses propres compositions. Son jeu de kora, précis, en place, toujours juste. On sent derrière lui les générations de Cissoko qui l’ont précédé, dont la science de griots coule dans ses veines. » – Mondomix

« Ablaye Cissoko est l’héritier de cette grande histoire, lui, le fils de griot. Mais à sa manière : plus de chants relatant guerres tribales et conquêtes guerrières, mais un jeu musical limpide et moderne soutenu par une voix enveloppante et des paroles sereines, loin des embardées parfois trop raides de certains joueurs de kora.  »Lorsque j’arrive à calmer les gens avec ma musique, je me dis que j’ai réussi ma mission », chuchote le musicien. » – Olivier Herviaux, Le Monde

Top
X