Il y a 5 ans, nous entamions la création de notre premier concert et album, que nous avons nommé nos Jardins migrateurs. Par la même occasion, nous semions les graines de ce qui est devenue une belle amitié, qui ne cesse d’ailleurs de grandir et de s’embellir. Dès le départ, cette rencontre et ce dialogue entre la kora et le sétar semblaient sortir des entrailles de la terre, comme si ces instruments, aux côtés de la viole de gambe et des percussions, avaient toujours coexisté. Cette symbiose naturelle nous a donné des ailes pour voler vers de lointains horizons, et notre musique a été entendue plus d’une centaine de fois dans différents festivals et salles à travers le monde.

Cette harmonie exceptionnelle qui existe aujourd’hui entre nos musiques et nos êtres nous a permis de créer de nouvelles œuvres inspirées de nos traversées communes, et que nous présentons avec ce nouveau projet.

Kiya Tabassian & Ablaye Cissoko

Galerie de photos

Vidéos

Sur scène

Top
X